vendredi 2 octobre 2015

Citations : juste une mise au point

Vous aimez utiliser de temps à autre une citation afin de rendre vos écrits plus attrayants ? Bravo ! Rien de tel, en effet, pour capter l’attention de vos lecteurs. Pourtant, il vous arrive parfois d’hésiter : « Dois-je mettre le point final avant ou après le guillemet fermant ? » Réponses.
Point final avant ou après les guillemets
Ah ! La Pléiade… Voilà une superbe collection qui respecte, bien évidemment, les usages typographiques !

« Une phrase commence par une majuscule et se termine par un point. » Pas plus tard qu’hier, l’une de mes filles (CE1) s’est vu retirer un point à son auto-dictée parce qu’elle avait justement omis d’en mettre un [point] à la fin de sa phrase. Et si je me permets de vous rappeler cette règle élémentaire, c’est qu’elle va grandement nous aider à comprendre notre sujet du jour : la place du point à la fin d’une citation.
Imaginez à présent l’une des premières pages d’un ouvrage où figurerait, seule, une citation.

« Il n’est de richesse
que
d’hommes ».
                          (Jean Bodin)

Cela ne vous choque pas ? Moi, si. Une phrase commence par une majuscule et se termine par un point. Ici, elle commence avec Il et se termine juste après hommes. Le point de même que les points d’interrogation, d’exclamation, de suspension devra se trouver avant le guillemet fermant (il est inclus dans la citation) :
« Il n’est de richesse
que
d’hommes. »
                           (Jean Bodin)

Cette règle typographique est bien entendu en usage à l’Imprimerie nationale. On l’appliquera aussi pour toutes les citations insérées dans un texte, dès lors qu’elles forment une phrase complète et sont introduites par un deux-points.
Les enfants s’écrièrent : « C’est trop compliqué la ponctuation et la typographie ! » Ils étaient cependant heureux…
(La phrase suivante commence directement après les guillemets.)

En revanche, si la citation ne constitue qu’un segment de phrase fondu dans un texte, le point final sera placé à l’extérieur des guillemets.

Ce à quoi le professeur leur répondit que la typographie n’était qu’un code, « généralement connu de tous, destiné à rendre les écrits plus lisibles ».
(Vous remarquerez ici : l’absence de deux-points ; l’absence de majuscule au premier mot de la citation ; le point final qui est celui de la phrase commençant par « Ce ».)

Vous ne vous étiez jamais posé de questions à ce sujet ?


Vous devriez peut-être lire aussi : « La conquête des espaces (espaces et signes de ponctuation) » !

Une formation pour adultes sur les participes passés ? Cela existe : Un monde sans fautes.

5 commentaires:

  1. Je respectais ces règles à l'instinct. Une chose me préoccupe cependant : à la fin d'un paragraphe se terminant par une citation formant une phrase, ne doit-on pas mettre aussi un point après le guillemet fermant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, Xavier ! Il est plus que déconseillé d'alourdir votre texte en alignant deux « . » d'affilée (ou presque d'affilée). On considère que le point avant le guillemet fermant sert à clore les deux phrases.

      Il nous a dit : « Nous avons un vin jeune, avec des notes de fruits rouges. »

      Inutile d'ajouter un autre point après ce guillemet (comme je crois d'ailleurs l'avoir mentionné dans l'article ci-dessus).
      Cette convention typographique est généralement très bien respectée dans les milieux de l'édition ; beaucoup moins dans la presse écrite.
      Il faut aussi avouer que l'on peut être confronté, en écrivant, à quelques cas non prévus dans les manuels de typographie (mais cela est rare).

      En ce qui concerne le point avant une parenthèse fermante, je n'ai à l'esprit qu'un seul cas de figure. Il est utilisé lorsque l'on souhaite bien séparer un commentaire entre parenthèses de la phrase précédente :
      Il regarda alors derrière lui. Il ne la vit pas. (Elle se faisait toujours très discrète.)

      Bien amicalement

      Supprimer
    2. Merci Hervé de votre réponse.
      Sans le vouloir, en posant ce point supplémentaire, je mettais en application la maxime de Pierre Dac : « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? »
      Bien amicalement,
      Xavier

      Supprimer
  2. Bonjour Hervé. Merci pour ces précisions.
    Ne serait-il pas utile de préciser que ces règles de ponctuation d'une citation ne s'applique que si la citation est une phrase complète qui termine la phrase introductrice de la citation ?
    Je me vois mal placer un point avant ou après les guillemets fermant dans : « Elle murmura « Je vous aime tous » dans un dernier soupir. »

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ton commentaire, Guy ! Mon objectif, effectivement, était surtout d'évoquer la place du point final lorsque la citation est en dernière position ou lorsqu'elle est seule.
    Je reviendrai certainement sur d'autres cas de figure dans les mois à venir : citation en début de phrase, citation avec incise, citation intégrée à une autre phrase…
    Je t'envoie par ailleurs un message privé sur Facebook pour évoquer avec toi un autre point.
    Bien amicalement.

    RépondreSupprimer